Présentation

Présentation

 

Bonjour chers amis du BERGER BLANC SUISSE ! 

De berger blanc américain - canadien, il est devenu BERGER BLANC SUISSE. La reconnaissance du BERGER BLANC a mis bien du temps alors que la race existe depuis deux siècles. Depuis Janvier 2003 les amateurs de chiens peuvent admirer ce beau blanc immaculé en exposition canine car la race est enfin officiellement reconnue par la FCI (fédération cynologique internationale). Seulement le BERGER BLANC SUISSE n’est pas seulement un chien d’exposition, c’est également un chien de travail. Comme certains pourraient le croire, ce n’est pas un chien de canapé. Loin de là.

Amoureuse de la race depuis que j’ai vu une photo il y a quelques années dans un magazine, je me suis longtemps intéressé à la race avant d’en « adopter » un moi-même. Et bien que je fasse moi aussi des expositions de beauté j’ai avant tout recherché son potentiel intellectuel. Monitrice bénévole dans un club canin en Alsace, j’ai eu l’occasion de côtoyer de nombreuses races de chiens. J’ai ouvert au sein de mon club en février 2003 une section nommée « école des chiots » pour les chiots de 2 à 6 mois. Ont défilé dans cette section plus de 60 chiens en deux ans et à partir de 2004 des Bergers Blancs Suisses. Je me suis rapidement rendu compte que, contrairement à ses compagnons à 4 pattes, le Berger Blanc Suisse comprend très rapidement ce qu’on lui demande et s’exécute avec plaisir.

Je travaille moi-même avec mon chien dans différentes sections comme le pistage, l’obéissance (obédience), et même un peu d’agility. Par jeu j’ai même abordé le Fly-ball, l’Obé-rythmé (ou dog dancing) et le freesby (nouvelles disciplines de la SCC : société centrale canine) avec succès. Le Berger blanc excelle dans tout ce qu’il entreprend. D’autre part il est très sociable, il aime les enfants et il est très curieux de nature. Il a cependant besoin de beaucoup d’attention de la part de son maître et n’aime pas rester seul. Je dirais qu’il aime sans compter.

Par ce site, j’ai voulu faire connaître les aptitudes de ce beau chien et par-là ouvrir les yeux à certains « conservateurs » qui pense encore que le berger blanc est une « erreur », un « dérivé » du Berger Allemand. Ceci afin de ne plus entendre des paroles comme : « c’est vrai, il a le droit de vivre aussi » ou « si les Suisses n’y avaient pas mis le pognons il ne serait pas encore reconnu ».

Prenez votre temps pour visiter ce site que je mettrais régulièrement à jour. Vous y trouverez également en détail les exercices à réaliser lors des concours d’Obéissance, de pistage etc…

N’hésitez pas à me contacter pour d’éventuels renseignements ou laissez moi vos impressions dans le livre d’Or mis à votre disposition. Je serais aussi heureuse de connaître vos expériences avec les Bergers Blancs Suisses.